Mentions légales

 

© 2017 par PPE EBP

Éoliennes: au-delà de l'image idyllique fabriquée à coup de millions, une industrie qui fleure bon le scandale !

03/02/2018

S’il vous prend l’envie de chercher « éoliennes » sur Google, vous trouverez quasiment exclusivement des articles favorables à cette industrie : publications issues des grands acteurs de ce marché, articles de presse flatteurs, éloquents et prosélytes, etc...

 

Par exemple, parmi les articles à la mode en ce moment, le sujet est de savoir si l’on arrivera assez rapidement à couvrir notre pays d'éoliennes et si les freins à leur expansion pourront être balayés dans des délais supportables par les promoteurs. On croit rêver !

 

Rien d'étonnant: le riche lobby de l'éolien dépense des fortunes pour avoir le meilleur «référencement» de ses publications.
C'est-à-dire qu'il paye grassement des agences internet spécialisées, pour que les articles qui lui sont favorables "sortent" en premier dans les moteurs de recherche.

 

Face à eux, nos petites associations locales de défense de l'environnement et des paysages ne pèsent pas bien lourd avec leurs moyens financiers quasiment inexistants.

 

Il faut donc s’intéresser vraiment au sujet pour découvrir les pratiques hautement discutables des professionnels de ce secteur.

Et elles ne manquent pas !

 

En allant au fond des choses on découvre des publications fort éclairantes comme cet article du journal Marianne en date du 31 août 2017.

 

Ou encore celui de "La Nouvelle République" du 08/09/2017  au titre éloquent:

Éoliennes : " acheter le silence " des gens".

 

Qui connait, par exemple, le détail des manœuvres qui permettent à quelques dizaines de promoteurs de récupérer d’ici à 2020, grâce un gigantesque paradis fiscal taillé sur mesure, un pactole de 40 à 50 milliards d’euros financés par le contribuable ?

(Voir ici l'article d'Arnaud Casalis à ce sujet)

 

Plus anecdotique: on peut aussi découvrir les astuces utilisée par les promoteurs éoliens pour dire qu’une éolienne ne fait pas de bruit.

 

La presse mentionne également des cas de corruption liée à l'installation de parcs éoliens :

"De nombreux élus corrompus votent l’implantation d’éoliennes afin d’encaisser l’argent pour leur compte personnel."

 

Signalons l’existence d'un rapport très officiel issu du service central de prévention de la corruption du Ministère de la Justice, qui alerte fortement les pouvoir publics sur la gravité des cas de prises illégale d'intérêt  :

« Le développement de l'activité éolienne semble s'accompagner de nombreux cas de prise illégale d'intérêts impliquant des élus locaux."

(page 119 et suivant du rapport de 2014)

 

Intéressons-nous, par exemple au cas de Monsieur François Brottes, ancien président de la Commission des affaires économiques à l'Assemblée nationale, grâce auquel les promoteurs éoliens peuvent désormais s'installer à 500 m des habitations au lieu des 1500 m en usage précédemment...

 

Un détail ?

Pas vraiment: grâce à cette mesure anodine, la quasi-totalité du territoire français devient éligible au paradis éolien.
Précision amusante, par le plus grand des hasards,  ce monsieur a récemment été nommé à la tête de RTE, la filiale de transport d'électricité d'EDF ...

 

Cette mesure fera dire à Franck Marlin, maire d'Etampes « C’est encore la victoire des bobos
qui, tranquillement installés dans leurs beaux quartiers, à l’abri des pollutions visuelles et sonores, vont profiter en toute bonne conscience du fruit des nuisances qu’ils créent dans nos campagnes ! »

 

Alors, ouvrons les yeux et posons-nous ensemble cette question toute simple: est-il raisonnable de nous livrer pieds et poings liés à ces industriels sans scrupules ?

 

Voulons-nous risquer de voir nos campagnes ressembler, dans vingt ans à certains sites des USA ou l'on compte 14 000 éoliennes abandonnées par des sociétés qui se sont évanouies ?

 

Est-il prudent de louer des terres et faire cadeau de nos paysages à des interlocuteurs dont nous ne savons rien, sinon qu’ ils sont totalement indifférents à notre sort et exclusivement motivés par une une soif insatiable de profit à très court terme?


Ne manquez pas de regarder ici ce qu'en pensent les habitants du chemin de la Ligue (Allier) qui ont commis l'erreur de croire les promesses des promoteurs éoliens:

SLXLM

 

 

Pour conclure, un exemple parmi tant d'autres ...

Il y a quelques années, Monsieur Pâris Mouratoglou a bâti un empire financé par les taxes que nous payons à EDF.

Il a revendu à ce même EDF pour plus de 800 millions d’euros, la société EDF Energies Nouvelles qu’il avait constitué avec elle !

Après quoi a annoncé qu’il se retirait du marché des énergies renouvelables en France justement parce que ce n’était qu’une bulle financière et que ça ne l’intéressait plus... Magnifique, non !

 

 

Chers élus locaux, avant de provoquer une inévitable zizanie qui divisera pendant des années les habitants de nos petits villages, nous vous invitons à bien réfléchir !

 

N’est-il pas sage de faire front ensemble contre ce qui nous est vendu pour une promesse radieuse de profits et qu’il n'est en réalité qu’une hypothèque économique et environnementale très grave sur notre avenir et celui de nos enfants ?

 

 

Si vous désirez en savoir plus, nous ne pouvons que vous recommander la lecture du remarquable travail de M. Jean-Luc Butré, dans son livre : Eolien, une catastrophe silencieuse: Coûts, nuisances, efficacité, les chiffres qui font peur.

 

 

 



 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Partager sur LinkedIn
Partager sur Google+
Please reload

L'auteur
Nous suivre
  • Facebook Basic Black
  • Twitter Basic Black
Adhérez !

Aidez-nous à contrer les projets en cours en adhérant à notre association.

L'Association pour la protection des paysages et de l'environnement "Entre Beauce et Perche" - PPE EBP.

 

Crée par des habitants de Fruncé, Saint-Luperce et Saint-Denis des Puits  pour contrer les projets de la société H2 air, qui travaille sur le projet d’une zone industrielle éolienne à Fruncé.

Le but de notre association est de réagir avant qu'il ne soit trop tard !

Articles similaires

Please reload