Mentions légales

 

© 2017 par PPE EBP

Les politiques oublient les victimes de parcs éoliens !

09/03/2018

Vous trouverez ci-dessous un excellent article de l'association "Vent Libre" à ce sujet:

 

Notre avis concernant le projet de décret sujet à consultation publique sera très court.

 

Une loi à deux vitesses où l'égalité de tous n'est pas respectée n'est pas acceptable.

Plus généralement, les riverains de parcs et de projets éoliens n'ont pas été conviés ou entendus, les populations impactées font l'objet d'un véritable travail de gommage systématique, et ce n'est pas davantage acceptable.

 

Ce contexte déplorable nous amène réfléchir à des solutions alternatives à la surdité des politiques, et nous vous exposons une de nos réflexions ci-dessous.

Aujourd’hui, nous devons prendre conscience de cette situation : les associations qui luttent contre l'éolien anarchique sont écartées de tout processus essentiel les concernant.

En contraste, les associations adoubées par les autorités ont un poids écrasant alors que nous ne pesons rien, quel que soit notre nombre.

Il s’agit d'un état de favoritisme ; quoi que nous fassions, vous ne compterons jamais, tout a été fait en ce sens.

 

Ce qui nous arrive est tellement violent, organisé, venant de toutes parts, que nous voilà plongés dans une sidération permanente. Comment pourrait-il en être autrement ?

Tous les jours, nous nous battons, et nous avons raison de le faire. Tous les jours, les enjeux en face de nous se battent aussi contre nous, avec méthode.

Nous nous battons en justice, mais comme on le voit, le propre des lobbies est d'obtenir les modifications des lois qui leur conviennent. Une armée de politiques et d’idéologues travaillent à cela en permanence, et ils ne s'arrêtent jamais. De la part d’idéologues, nous pouvons nous attendre à tout, sauf à ce qu'ils nous prennent en considération. Certains même nous haïssent, nous englobant dans un bloc pourvu de tous les défauts, alors que dans la réalité, nous sommes des gens comme tous les autres, ni plus ni moins, provenant de tous les horizons; certains d'entre nous sont très aisés, d'autres très pauvres, et nous sommes de tous bords politiques. Malgré ces différences importantes qui devraient nous séparer, nous nous sommes réunis et nous agissons. La somme de travail fourni est incroyable.

 

Nous sommes de plus en plus nombreux. Environ 1400 parcs éoliens, et probablement autant en projets : c’est un nombre considérable de riverains impactés, au sein des associations et collectifs, et en dehors. Comptez ces 3000 parcs réalisés et en projets (certains politiques évoquaient 4000 projets souhaités) et multipliez par un nombre de riverains traumatisés, par exemple 100. C'est un nombre que nous pouvons facilement constater sur le terrain, où nos associations et collectifs font souvent entre 50 et 200 personnes. Je vous laisse faire le calcul, en tenant compte du fait que certains, nous soutenant, ne veulent pas nous rejoindre par crainte des conséquences, ce qui a toujours tendance à nous surprendre, lorsque la détresse exprimée est pourtant très grande. Cela fait un potentiel de 300 000 personnes, sensibilisées à l'environnement, à l'énergie, au patrimoine et aux paysages de France, ainsi que pour certains d'entre eux, à la chasse. Des orientations qui peuvent aussi bien réunir d'autres publics, et pourquoi se restreindre vu les enjeux? Tous ceux qui veulent cantonner l'intermittence au raisonnable, seraient bienvenus.

 

Tous ces gens, et nous-mêmes, doivent pouvoir très facilement se faire entendre, d'une manière très simple, en deux ou trois minutes, et dans la plus grande discrétion. Même ceux qui trouvent ces parcs éoliens moches, mais pas assez pour s'impliquer, devraient pouvoir se faire entendre très facilement. C'est même là un point essentiel.

 

Les politiques peuvent se moquer des associations ou les favoriser, mais courtisent les partis. Il est très facile de voter. L'exemple du CPNT, le parti des chasseurs, est édifiant. Il y a cinq millions de détenteurs d'un permis de chasse et 1,2 million de chasseurs actifs. Personne ne l'oublie.

Nous devrions peut-être les imiter. Peu importe le poids électoral, nous serions peut-être bien mieux écoutés que nous le sommes aujourd'hui. Il y a un vide total de ce côté là : un écologiste politique d'une seconde, peut voter écologie politique en une seconde, et nous qui passons des centaines d'heures à combattre l'éolien anarchique, nous n'avons aucun parti dédié. Les écologistes politiques se font donc draguer pour obtenir des voix manquantes, sans aucun contrepoids qui nous soit favorable.

 

Pourquoi cela devrait-il continuer ? Nous vous invitons à y réfléchir, comme nous invitons l'association qui nous représente tous à y réfléchir. La pratique de ce gouvernement consiste à noyer la population sous le plus de dossiers possible, à tester et à voir ce qui se passe. Le vent peut tourner. Nous devrions pouvoir l'accompagner, d'une manière ou d'une autre, et pourquoi pas de celle-ci.

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Partager sur LinkedIn
Partager sur Google+
Please reload

L'auteur
Nous suivre
  • Facebook Basic Black
  • Twitter Basic Black
Adhérez !

Aidez-nous à contrer les projets en cours en adhérant à notre association.

L'Association pour la protection des paysages et de l'environnement "Entre Beauce et Perche" - PPE EBP.

 

Crée par des habitants de Fruncé, Saint-Luperce et Saint-Denis des Puits  pour contrer les projets de la société H2 air, qui travaille sur le projet d’une zone industrielle éolienne à Fruncé.

Le but de notre association est de réagir avant qu'il ne soit trop tard !

Articles similaires

Please reload