Mentions légales

 

© 2017 par PPE EBP

Savez vous VRAIMENT ce qu'est une éolienne ?

03/12/2018

Les prospectus et documents préalables des  projets de zones industrielles éoliennes présentés par les promoteurs comme EDP-Renouvelables ou H2Air sont toujours illustrées par des photos d’élégantes structures tournant mollement dans un azur immaculé au milieu de plaines désertes...

 

Mais la réalité est toute autre et c'est seulement quand le chantier démarre sous leurs fenêtres que les riverains s'aperçoivent à quel point ils ont été bernés!

 

Il nous a donc semblé utile d'éclairer les lecteurs avant qu'il ne soit trop tard...

Ces machines sont en réalité des monstres d'acier dont la fabrication ultra polluante se rit de l'avenir de la planète en général et de leur voisinage en particulier...

 

Prenons l'exemple d'une Zone qui risque hélas d’être construite en 2019 à Marchéville/Magny (Eure et Loir), ou le promoteur veut installer des VESTAS V100, un modèle "de taille moyenne" courant de nos jours aux caractéristiques pourtant démesurées:

 

373 tonnes de métaux, matériaux composites et liquides polluants  dont 70 rien que pour la nacelle (Source) !

Une amplitude de 100 mètres (et plus aujourd'hui) de diamètre:

A chaque tour, les pales couvrent une surface de 3/4 d'hectare !

1000 tonnes de béton avec un ferraillage très dense, infiniment plus difficile à détruire qu'un blockhaus !

300 km/h de vitesse en bout de pales par vent fort.

125 mètres au minimum, soit plus haut que la cathédrale de Chartres...


Mais ce n'est qu'un début: dans l'Yonne, on parle d'éoliennes de 240 m de haut.

avec des pales de 100 mètres de long balayant plus de 3 hectares !

 

Or, ces machine ne sont pas éternelles: soumises a des colossales contraintes mécaniques, leur espérance de vie est d'environ 20 ans (à comparer à la durée de vie des centrales nucléaires que les américains parlent d'exploiter jusqu’à ...80 ans !)

 

Dans 20 ans donc, pas d'autre issue que tout tout détruire et recycler...

Tout recycler ?... pas vraiment car au dire même des promoteurs, 10% des machines n'est pas recyclable... Soit plusieurs dizaines de tonnes de déchet (Résines, gaz a haut effet de serre, terres dites "rares", huiles, vernis...) non-réutilisables par machine !

 

 La chine paradis des terres rares ultra-polluantes ...

 

Citons par exemple, cette étude scientifique de l'University of Cambridge Institute for Manufacturing évoque une quantité cumulée de 45 millions de tonnes de pales mises au rebut.

Et les promoteurs osent se prétendre écologistes !

Lire à ce sujet notre précédent billet:  L'escroquerie du démantèlement... Hélas, y'a pas que l'hélice: c'est là qu'est l'os !...

 

Revenons à notre projet de Marchéville ou tourneront à 300 km h des pales de 10 tonnes susceptibles de se détacher comme cela est arrivé récemment  dans l'Aisne...
Or une école primaire de 102 élèves se trouve à quelque centaines de mètres des machines sous le vent dominant !

 

 

Que se passera t'il en cas d'accident, quand, comme les lois de la physique nous le rappellent, les débris de grande taille peuvent faucher des vies jus qu'à 1000 m alors que la limite légale est à 500 m des habitations et que rien ne protège les marcheurs jusqu'au pied des éoliennes !

 

 

Quand cette folie s’arrêtera t'elle ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Partager sur LinkedIn
Partager sur Google+
Please reload

L'auteur
Nous suivre
  • Facebook Basic Black
  • Twitter Basic Black
Adhérez !

Aidez-nous à contrer les projets en cours en adhérant à notre association.

L'Association pour la protection des paysages et de l'environnement "Entre Beauce et Perche" - PPE EBP.

 

Crée par des habitants de Fruncé, Saint-Luperce et Saint-Denis des Puits  pour contrer les projets de la société H2 air, qui travaille sur le projet d’une zone industrielle éolienne à Fruncé.

Le but de notre association est de réagir avant qu'il ne soit trop tard !

Articles similaires

Please reload