Mentions légales

 

© 2017 par PPE EBP

"Financement participatif éolien": des verroteries pour les indigènes spoliés !

07/06/2019

 

 

Les promoteurs éoliens sont prêts à tout pour faire passer la pilule de la destruction des paysages et de l’environnement naturel ou patrimonial qu’ils font subir aux riverains.

Leurs profits colossaux permettent en effet toute une panoplie de subterfuges pour apprivoiser les mécontentements locaux.

 

Au moment où leur image de « défenseurs désintéressés de la planète » est sérieusement écornée par le nombre d’articles sur la faible efficacité de l’énergie éolienne, le gouffre financier et le désagrément qu’elle représente pour les Français, ils s’emploient à amadouer les esprits à grands coups de publicité et de lobbying mais aussi en trouvant d’autres stratagèmes :

 

Après avoir financé pêle-mêle pour les collectivités : des aires de jeu, des salles des fêtes, des rénovations d'églises, des compétitions sportives, des centres de Kitesurf, des entretiens de chemins (à des prix sans rapport avec le cout réel), des chèques aux riverains les plus véhéments, les promoteurs éoliens ont trouvé une nouvelle manière d’apprivoiser les riverains naïfs : le financement participatif …

 

De quoi s’agit -il ?

D’abord d’une grande campagne de « pub » locale : des tracts (ci-dessous) sont généreusement distribués à la ronde, annonçant une opportunité financière juteuse pour tous, grâce à la présence d’une nouvelle zone industrielle éolienne et d’un généreux bienfaiteur.

La presse locale s’empresse alors de relayer l’événement , offrant ainsi une publicité gratuite aux promoteur dont une éolienne s’est écrasée subitement dans le Loiret le 6 Novembre dernier…)

On remarquera qu’EDPR fait figurer en bonne place le président de la communauté de communes et le maire du village concerné, avec photos et commentaires flatteurs.

Ce dernier y déclare : « Le parc éolien sera … créateur d'emplois…pour le territoire » (NB : En réalité il serait bien en mal de citer un seul emploi local pérenne créé par ces machines… maintenues à distance !)

 

Quant à savoir ce qui a pu motiver les élus pour devenir aussi docilement les VRP d’un projet que rejettent majoritairement leurs administrés… Mystère à élucider…!

 

La proposition financière complète disponible sur le site de Lendosphére, elle-même, est en réalité ridicule : en tout et pour tout 40 000 € de prêts bonifiés à 3 ans.

A 3000€ maximum par personne*, le gain total potentiel est de 3000€ X 3ans X 7%- 0,75% (Livret A) = 562,50€ par personne !

 

Ce n’est vraiment pas cher payé en comparaison de la nuisance qu’apportent ces machines ou de l’argent assuré qu’en retirent les promoteurs …

 

Soyons réalistes : ces 40 000 € n’ont pas le moindre poids dans un projet de 6 éoliennes à 2 Millions d’euros l’unité : c’est 0,033% du budget total !

 

Cette opération de propagande représente une goutte d’eau pour le promoteur EDP renewables, lorsque l'on sait que: 

 

- La revente du permis de construire d’une seule éolienne peut rapporter un million d'euros, ou plus, au promoteur. Exemple: Innergex a racheté 43 éoliennes à Velocita pour 50 000 000€ selon « l’Est Républicain » du 14/05/2017)

Un procédé courant, comme par exemple dans l'Allier ou une ZI éolienne à été revendue 6 fois en 8 ans ! (source: Audition M Grangeon, Assemblée nationale 6/05/2019)

 

- Un chef de secteur EDP gagne 100 000 € par an (Source : Glassdoor)

 

L’arrogance des promoteurs éoliens et des élus qui les soutiennent fait penser à celle des colonisateurs et des roitelets complices qui distribuent des verroteries pour mieux calmer les indigènes dont ils pillent les richesses naturelles.

 

C'est une insulte aux populations rurales attachées à leur environnement naturel, aux paysages et à l'harmonie dans laquelle ils vivent au quotidien.

 

Enfin, ajoutons que l’association PPEEBP tient à déclarer ici qu'elle considère la déclaration de sympathie pour les promoteurs du président de la Communauté de communes Beauce Perche comme un acte très grave.

 

Argumentée et largement distribuée, elle constitue une preuve tangible de son désir d’accueillir plus d’éoliennes sur notre territoire et un message de bienvenue aux prédateurs éoliens.

 

C'est un acte d'agression majeure pour les populations, jamais consultées directement, qui refusent fermement cette invasion, et la transformation des campagnes en zones industrielles.

 

 

-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-

*4 % pour tous les investisseurs

6 % pour la région Centre-Val de Loire

7 % pour les habitants de la communauté de communes entre Beauce et Perche, et des communes : Vatan, Liniez, Paudy, Buxeuil, Vouillon, Ambrault, Patay, Charmont-en-Beauce, Guigneville, Francourville, Dammarie et Ermenonville-la-Grande.

 

 

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Partager sur LinkedIn
Partager sur Google+
Please reload

L'auteur
Nous suivre
  • Facebook Basic Black
  • Twitter Basic Black
Adhérez !

Aidez-nous à contrer les projets en cours en adhérant à notre association.

L'Association pour la protection des paysages et de l'environnement "Entre Beauce et Perche" - PPE EBP.

 

Crée par des habitants de Fruncé, Saint-Luperce et Saint-Denis des Puits  pour contrer les projets de la société H2 air, qui travaille sur le projet d’une zone industrielle éolienne à Fruncé.

Le but de notre association est de réagir avant qu'il ne soit trop tard !

Articles similaires

Please reload