Du côté de la préfecture d'Eure et Loir, ça bouge… Mais dans quel but ?

Consécutivement à la fronde qui se généralise et enfle dans les campagnes françaises, l'Exécutif (Président et Gouvernement) semble enfin prendre en compte le mouvement de mécontentement qui se fait de plus en plus entendre et qui trouve désormais écho auprès de personnalités d'horizons divers, ainsi que de certains médias. Il faut donc éteindre, sinon maîtriser, l'incendie avant les présidentielles …


C'est pourquoi Mme la Ministre de l'écologie a annoncé quelques mesurettes concernant les projets éoliens, qui pour certaines vont certes dans le bon sens, mais sont encore très loin de nos attentes .

Parallèlement, dans les départements où la grogne augmente et commence à titiller le monde politique, les préfets ont vraisemblablement reçu l'ordre de calmer le jeu.

C'est ainsi que dans la précipitation (annonce par voie de presse et délai de convocation très court) Mme le Préfet d'Eure et Loir a convoqué des États Généraux départementaux des énergies renouvelables (EnR) le 8 octobre dernier.


Étaient conviés les parlementaires, sénateurs et députés, du département, les présidents d'agglo et des grandes communautés de communes, de nombreux responsables des services préfectoraux, des représentants du lobby éoliens et quelques rares représentants d'associations d'opposants à l'éolien dont l'association "Vent des maires"

Étaient exclues la plupart des associations d'opposants dont la totalité des membres de notre collectif #Stopéolien28.

Les présidents des associations constituant celui-ci ont immédiatement envoyé un courrier recommandé à Mme le Préfet manifestant leur désaccord avec la méthode.


Celle-ci a répondu en partie à leur souhait en les invitant à une réunion le 6 octobre, en préambule à la réunion du 8.

Les participants, qui ont su exprimer leur avis et leur opposition à tous les projets aberrants, sont ressortis de cette réunion avec la confirmation qu'une carte des implantations possibles ou non sur le département (voir l'article de l'Echo Républicain avec le lien joint ci-dessous) serait élaborée en concertation avec toutes les parties prenantes.

Que dans cette perspective ils seront invités par le sous-préfet de leur secteur pour participer à l'élaboration de cette carte (pour notre secteur ce sera début décembre). Que Mme le Préfet s'accorde 6 mois supplémentaires avant de faire part de sa décision sur les projets en cours. Toutes ces suggestions ont été confirmées au cours de la réunion des "états généraux "du 8 octobre.



Que penser de ces initiatives préfectorales ?


1- Elles doivent certainement leur existence à des directives ministérielles.


2- Leur but essentiel est de désamorcer, au moins d'atténuer le grondement anti-éolien qui enfle de jour en jour sur le territoire et qui s'invitera par médias interposés dans le débat des présidentielles de mars prochain.

Le calendrier proposé est d'ailleurs significatif à ce sujet : le temps de consulter, de négocier, d'établir la carte, de renégocier à la marge (peut-être), de faire valider par les services de l'état et de la région … les élections présidentielles seront passées et il sera alors possible au nouveau préfet d'imposer un schéma éolien départemental (dont la responsabilité aura été celle de son prédécesseur, bien entendu). Maitriser le timing pour arriver à ses fins : un grand classique que n'hésitent pas à utiliser certains élus et les promoteurs éoliens d'ailleurs !


3- La carte proposée n'est pas le fruit du hasard, encore moins le résultat d'un travail méticuleux et acharné des services préfectoraux. La détermination des zones possibles d'implantation correspond aux projets éoliens en cours ou à venir, avec quelques abandons probables ici ou là. On peut raisonnablement parier que cette carte a été fortement influencée par le lobby éolien.


Donc n'attendons pas que le miracle se produise ! Ne comptons que sur nous même et à notre capacité à faire bloc et à combattre ces projets catastrophiques !

Une bonne raison supplémentaire pour indiquer à Mme le Préfet notre opposition à ceux-ci en lui adressant de nombreux mails et courriers signifiant notre refus tout en la questionnant sur les projets en cours.

Si vous n'avez pas de réponse à vos questions, n'hésitez pas à relancer !

Dans l'issue d'une bataille, bien que n'étant pas le seul élément, le nombre de combattants fait souvent la différence.


> La balade perturbée:

L'opération de communication organisée par H2air le samedi 9 octobre, consistant en une balade de 4 km sur le "futur" site des éoliennes "des asters" entre Mézières-au-Perche et Bullou n'a d'une part pas rencontré de succès auprès des habitants, et d'autre part était perturbée par une vingtaine de membres et sympathisants de notre association.


Le bilan:

Des commerciaux d'H2air venus en nombre (6) avec un discours bien rôdé qui laisse de côté les sujets épineux, proposant une version idéale du projet, notamment à l'appui de photos qui, prisent sous un certain angle, font apparaître le futur site quasiment sans habitations alentour. Interrogés par nos soins sur certains sujets (comme, par exemple, le bruit, la transformation des paysages ou la biodiversité) ils n'ont pas hésité à nier la vérité ou à la travestir, en faisant sans cesse appel à la sacrosainte règlementation , "qu'ils appliquent scrupuleusement", bien entendu.


Les trois agriculteurs concernés par le projet (5 personnes) dont le quasi mutisme de certains signifie qu'ils ont assurément été briefés par H2air auparavant.

M. le maire (soutien du projet), venu en famille et 2 autres conseillers municipaux.

5 autres personnes venues chercher des informations.

Et donc une vingtaine d'opposants au projet qui ont profité de l'occasion pour manifester leur refus de celui-ci en

interpellant les commerciaux de H2air et en brandissant des pancartes individuelles. (voir les photos jointes). Au passage félicitations aux participants pour leur grande maîtrise au cours des échanges, notre présence ayant permis de faire savoir au promoteur que son projet n'est pas du goût de tout le monde.








https://www.lechorepublicain.fr/chartres-28000/actualites/eoliennes-une-carte-pour-definir-les-zones-d-implantation-prevues-pour-fevrier-2022-en-eure-et-loir_14026013/



L'auteur
Nous suivre
  • Facebook Basic Black
  • Twitter Basic Black
Adhérez !

Aidez-nous à contrer les projets en cours en adhérant à notre association.

L'Association pour la protection des paysages et de l'environnement "Entre Beauce et Perche" - PPE EBP.

 

Crée par des habitants de Fruncé, Saint-Luperce et Saint-Denis des Puits  pour contrer les projets de la société H2 air, qui travaille sur le projet d’une zone industrielle éolienne à Fruncé.

Le but de notre association est de réagir avant qu'il ne soit trop tard !

Articles similaires